7. Principe #3 : Gardez les voyelles courtes et égales

Les voyelles sont courtes en français, et elles sont prononcées de la même manière quelle que soit leur position dans le mot. Ainsi, le a de Barbara est identique dans les trois cas : sa prononciation est courte. Il en est de même pour les deux i de Émilie.

En anglais, certaines voyelles sont plus longues. Elles se transforment quelquefois en diphtongues (too devient toow). Écoutez les exemples suivants en français et observez la durée courte des voyelles :

  • créativité, simplicité, arrondissement, poubelle, tatouage.

En anglais, les voyelles changent de prononciation en fonction de leur position dans le mot. Par exemple, les trois a de Barbara sont prononcés de manière plus longue qu’en français, et surtout de manière différente selon la position dans le mot : le a de Ba est différent du a de rba, lui-même différent du a de ra.

Même chose pour Emily : en anglais, seul le y, accentué, est prononcé comme un i, alors que le i de la première syllabe, en position non accentuée, se transforme en un son appelé schwa.

En français, toutes les voyelles sont fortes : l'accentuation a lieu sur toutes les syllabes.

Répétons cette différence :

En français : voyelles courtes et identiques dans le mot

En anglais : voyelles longues et différentes en fonction de l'accent lexical.

ACTIVITÉ 7.1
Prononcez ces prénoms 1. en anglais puis 2. en français. Pour la version française, conservez la prononciation des voyelles courte et égale :

  • Robert / Robert
  • Amanda / Amanda
  • Jennifer / Jennifer
  • Celine / Céline
  • Mary / Marie
  • Barbara / Barbara
  • Emily / Émilie
  • Bernard / Bernard

ACTIVITÉ 7.2
Prononcez ces virelangues (tongue twisters) en faisant attention conserver la prononciation des voyelles courte et égale :

  • Si ça se passe ainsi, c'est sans souci.
  • La pipe du papa du Pape est une pipe en bois.
  • Tonton, ton thé t'a-t-il ôté ta toux ?

Précédent Suivant