17. La syllabe

« L’air expiré par les poumons est contrôlé par le larynx qui le transforme en pulsations pour constituer des syllabes. Chaque syllabe est alors perçue comme une succession de tensions croissantes et décroissantes » (Léon, 81).

La phrase Vous avez l’heure ? forme un groupe rythmique. Elle est composée de quatre mots mais elle est transcrite phonétiquement en quatre syllabes (Vou-za-vez-lheure). Dans ce cours, pour faciliter la lisibilité des transcriptions, nous séparons systématiquement les syllabes par un espace : [vuzavelœʁ] devient [vu za ve lœʁ].

ACTIVITÉ 17.1
Combien comptez-vous de mots et de syllabes dans les segments suivants :

 

Nombre de mots

Nombre de syllabes

Bonjour Madame.

 

 

Je voudrais un croissant s’il vous plait.

 

 

Et une baguette.

 

 

Merci beaucoup.

 

 

Bonne journée.

 

 

Transcrivez ces phrases en alphabet phonétique. Séparez les syllabes par un espace :

Transcription orthographique

Transcription phonétique

Bonjour Madame.

 

Je voudrais un croissant s’il vous plait.

 

Et une baguette.

 

Merci beaucoup.

 

Bonne journée.

 

La phrase Pour le moment, revenons à l’observation de la syllabe est transcrite ainsi :

[puʁ lɘ mo mɑ̃], [ʁɘ vɘ nɔ̃ a lop sɛʁ va tjɔ̃ dɘ la si lab].

Remarquez que dans cette phrase transcrite, une syllabe se compose de un, deux ou trois sons. Par exemple, la syllabe [a] est composée d’un son, [lɘ] est composée de deux sons et [lab] de trois sons. Mais dans chaque cas, la syllabe comporte une et une seule voyelle.

Une syllabe doit donc contenir une voyelle (V) unique. Cette voyelle peut former une syllabe à elle seule, ou elle peut attirer une ou plusieurs consonnes (C).

Exemples de syllabes possibles :

  • Une voyelle et aucune consonne : à (V) transcrit [a].

  • Une voyelle et une consonne : art (VC) transcrit [aʁ]. Notez que le t n'est pas prononcé et ne compte pas.

  • Une voyelle et deux consonnes : mère (CVC) transcrit [mɛʁ] ou acre (VCC). Dans ces deux mots, le e final n’est pas prononcé.

  • Une voyelle et trois consonnes : mars (CVCC) transcrit [maʁs] et arbre (VCCC) transcrit [aʁbʁ]. Le e final de arbre n’est pas prononcé

  • Une voyelle et quatre consonnes : strict (CCVCC) transcrit [stʁikt].
  • Enfin, une voyelle et cinq consonnes : dextre (CVCCCC) transcrit [dɛkstʁ] !

La présence de [ʁ] dans ces exemples n’est pas dûe au hasard. [ʁ] est une consonne liquide qui a la particularité de très facilement s’associer à une autre consonne. C’est le cas également de [l], la seconde consonne liquide en français. [ʁ] et [l] se retrouvent donc souvent dans des combinaisons comme [pl], [kʁ], ou [dʁ]. En français comme en anglais, seule les consonnes liquides et les semi-voyelles permettent une combinaison de trois ou quatre consonnes.

La tendance générale dans toutes les langues est de placer la voyelle vers le centre d’une syllabe qui contient plusieurs consonnes. Cela est dû à notre limite physiologique à prononcer plusieurs consonnes de suite.

La langue tchèque est connue pour contenir une grande concentration de consonnes par rapport aux voyelles. La phrase [str prst skrz krk] ne contient, curieusement, aucune voyelle. C’est un défi à la notion de syllabe, et aussi un record. Elle signifie en anglais Stick a finger down your throat, ce qui, dans ce cas, est très approprié !

Nous savons maintenant qu’une syllabe doit contenir un e et une seule voyelle, mais comment traiter les semi-voyelles ? Les semi-voyelles ne sont pas considérées comme des voyelles mais comme des consonnes. Il faut donc incorporer une semi-voyelle à une syllabe qui contient déjà une voyelle. Ainsi, dans attention la semi-voyelle [j] qu’on entend dans –tion se rattache à la voyelle [ɔ̃].

Autres exemples :

  • yeux [jø]
  • pieu [pjø]
  • oui [wɥi]

ACTIVITÉ 17.2
Indiquez le nombre de syllabes dans chacun des mots suivants :

  • 1. salut, 2. ouf, 3. strict, 4. Tahiti, 5. havre, 6. mot, 7. intervient, 8. attention, 9. gratifiant.

Rappel : syllabes ouvertes et fermées

Les syllabes qui se terminent par une voyelle sont appelées syllabes ouvertes (O), et celles qui se terminent par une consonne sont appelées syllabes fermées (F). Attention : il est question ici de consonnes prononcée. Le mot gras se prononce [gra]. C’est une syllabe ouverte car le s final n’est pas prononcé. Le mot grasse [gras] est constitué d’une syllabe fermée puisque le dernier son est la consonne [s] même si la dernière lettre est la lettre e.

ACTIVITÉ 17.3
Précisez si les mots suivants sont composés d’une syllabe ouverte (O) ou fermée (F) :

  • 1. gros, 2. arbre, 3. livre, 4. court, 5. femme, 6. page, 7. notre, 8. seau, 9. pot

Précisez si la syllabe finale des mots suivants est ouverte (O) ou fermée (F) :

  • 1. action, 2. dossier, 3. syllabe, 4. ordinateur, 5. complexe, 6. vitraux.
  • 1. anglais, 2. anglaise, 3. américain, 4. américaine, 5. premier, 6. première.

ACTIVITÉ 17.4
Vrai ou Faux ?

  • Une syllabe doit contenir une voyelle.
  • Une syllabe peut contenir plus d’une voyelle ;
  • Une syllabe peut contenir une voyelle et une semi-voyelle ;
  • Une syllabe ouverte se termine par une voyelle prononcée.

ACTIVITÉ 17.5
Transcrivez en API les phrases suivantes en séparant chaque syllabe par un espace :

  • La sœur de Patrick arrive à Lille demain.
  • Elle habite aux États-Unis.
  • Restera-t-elle à l’hôtel ?
  • Je crois qu’elle sera logée chez son oncle.

C'est bon à savoir : les syllabes impossibles !

Certaines combinaisons de consonnes sont impossibles à réaliser pour des raisons physiologiques. Dans aucune langue on ne trouve par exemple la combinaison [pb], [dt] ou [ʁh] à l’initiale d’un mot. D’autres sont difficiles à réaliser par des locuteurs d’une certaine langue pour des raisons liées au système phonatoire de cette langue. Par exemple, l’anglais accepte difficilement la combinaison [ʃp], [gn] ou [kn].

Une manière de mieux comprendre les limites du système phonologique d’une langue est d’examiner la façon dont sont adaptés (et adoptés) des mots étrangers à la prononciation difficile. Par exemple, les combinaisons [mn], [pn], [ts] et [ps] à l’initiale d’un mot, que l’on trouve dans nombre de termes d’origine grecque, posent problème aux locuteurs anglophones. Ces combinaisons sont au contraire aisément réalisées en français. Comparez :

 

Réalisation en anglais

Réalisation en français

 

psychology / psychologie

 

[saɪ ka la dʒi]

 

[psi ko lo ʒi]

 

pneumonia / pneumonie

 

[nu mo nja]

 

[pnø mo ni]

 

mnemonic / mnémotechnique

 

[mnɛ mo nɪk]

 

[mne mo tɛk nik]

 

tsetse / tsétsé

 

[tsɛ tsɛ]

 

[tse tse]

Note : une combinaison de consonnes particulièrement difficile à réaliser en anglais pour les locuteurs francophone est celle qu’on trouve dans le mot diphtong.

ACTIVITÉ 17.6
Au fait, vous rappelez-vous ce qu’est une diphtongue ? Retrouvez la définition.

ACTIVITÉ 17.7
Écoutez et répétez les mots suivants :

  • psychologie
  • psychiatrie
  • psychique
  • psaume
  • pneumonie
  • pneumatique
  • mnémotique
  • mnémotechnique
  • tsétsé

En résumé (15 à 17)

Les phonèmes sont organisés en syllabes. Chaque syllabe possède une et une seule voyelle. Une syllabe est ouverte quand elle se termine par une voyelle prononcée. Cette tendance, appelée syllabation ouverte est une caractéristique importante du français parlé.

Les syllabes sont organisées en mots, et les mots en groupes rythmiques. C'est au niveau du groupe rythmique que l'on peut appliquer les règles de la prosodie du français.

Les groupes rythmiques se composent de 1 à 7 syllabes et sont organisés autour d'unités grammaticales fortes.

La taille du groupe rythmique dépend aussi du débit (rapidité d'élocution) du locuteur.

Précédent Suivant

à