59. L'accent du sud de la France

Il n’existe pas un seul mais plusieurs accents « du sud ». L’accent de Marseille n’est pas le même que celui de Montpellier, qui est différent de celui de Toulouse ou de Perpignan. Ces accents forment des marqueurs forts d’identité régionale. À l’intérieur de ces villes ou de ces régions, les accents diffèrent également. Par exemple, on compte non pas un mais trois accents marseillais.

Cependant, pour ce cours, nous allons placer ces accents méridionaux dans une seule catégorie et examiner des caractéristiques communes.

L’accent méridional vient de ceux qui, jusqu’au XXe siècle, parlaient le français sous l’influence de leur langue maternelle, le provençal. Pour ces locuteurs du provençal, le français était souvent une langue seconde apprise à l’école.

Le provençal est également appelé occitan ou langue d’oc. Oc veut dire oui dans cette langue. Pendant des siècles, la France s’est divisée en deux grandes régions linguistiques : la zone langue d’oc (au sud) et la zone langue d’oïl (au nord). Oïl veut dire oui dans cette langue. La langue d’oïl, adoptée par les rois de France, a fini par prédominer puis à dominer linguistiquement le territoire. Le français standard est le fruit de la langue d’oïl.

ACTIVITÉ 59.1
Sur cette carte de France, repérez les villes suivantes : Marseille, Montpellier, Toulon, Toulouse et Pau.

ACTIVITÉ 59.2
L’extrait suivant est tiré de Marius, un film de 1931. Quatre hommes (dont trois Marseillais) jouent aux cartes à la terrasse d’un café du Vieux-Port à Marseille. Écoutez attentivement les premières paroles qu’ils prononcent (vous pouvez arrêter le visionnage après 35 secondes).

 

À partir de la transcription ci-dessous, identifiez les éléments de prononciation qui vous semblent relever d’un accent non-standard, ici un accent de Marseille.

    -- Hé bien quoi, c'est à toi !

    -- Je le sais bien, mais j'hésite.

    -- Et alors, tu vas hésiter comme ça jusqu'à demain ?

    -- Allons capitaine, nous vous attendons.

    -- Ah, mon ami, c'est que la chose est importante.

Notez que Monsieur Brun (l’homme vu de dos, celui qui dit Allons capitaine, nous vous attendons), vient de Lyon. Son accent est standard. De plus, il vouvoie les autres personnages, qui eux se tutoient, ce qui montre une forme supplémentaire de distance socio-linguistique.

Groupes rythmiques
Nous savons qu’en français standard, l’intonation s’entend sur la dernière syllabe du groupe rythmique. En français de Marseille, on observe une intonation montante sur l’avant-dernière syllabe, puis une intonation descendante sur la dernière, ce qui donne un rythme caractéristique assez proche de l’italien.

  • Je suis né en soixante-neuf.(\) (accent standard)
  • Je suis né en soixante(/)-neuf.(\) (accent méridional)
  • J’hésite.(\) (accent standard)
  • J’hési(/)te(\)  (accent méridional)

Variations phonétiques : les voyelles
Le e caduc. Une caractéristique importante de l’accent méridional est la prononciation du e caduc en fin de mot, si ce mot n’est pas suivi par une voyelle :

  • J’hésite, [ʒe zit] devient [ʒe zi tə].
  • La chose est importante, [la ʃo ze tɛ̃ pɔʁ tɑ̃t] devient [la ʃo ze tɛ̃ pɔʁ tɑ̃ n tə].
  • Je le sais bien, [ʒə lse bjɛ̃] devient [ʒə lə se bjɛ̃].

Il arrive parfois qu’un e caduc soit prononcé alors qu’il n’est pas orthographié ! Donc se dira [dɔ̃ kə] ou [dɔ̃n kə]. Situé en début de mot, le e caduc se conserve également. Il n’y a pas d’élision :

  • C’est que la chose prononcé normalement [se kla ʃoz] devient [se kə la ʃoz].

En position centrale, le e caduc est le plus souvent amuï, comme en français standard. Notez que la prononciation du e caduc se traduit mécaniquement par une augmentation du nombre de syllabes.

ACTIVITÉ 59.3
Lisez les phrases suivantes à haute voix en prononçant le e caduc et en respectant l’intonation méridionale.

  • Tu aimes le fromage de vache ?
  • La petite fille de ma collègue est très intelligente.
  • Elle conduit une voiture rouge.
  • Je mange une pomme verte.

Les voyelles nasales.
Elles subissent une transformation particulière, qui dépend de la région du locuteur :

  • Elles peuvent être totalement dénasalisées ([ɑ̃] devient [a]) mais prolongées par la consonne nasale [n], [m] ou [ɲ] en fonction du contexte. Cette dénasalisation a lieu devant une voyelle. En effet devient [a ne fe]. On est [ɔ̃ ne] devient [ɔ ne] 
  • Elles peuvent changer d’aperture : le [ɛ] devient [e] et la nasale correspondante se prononce [ẽ]. De même, le [ɑ] de [ɑ̃] devient [a] et la nasale correspondante se prononce [ã]. Autrement dit, l’aperture diminue par rapport à la prononciation des nasales standard.

Ainsi,

  • Quarante, [ka rɑ̃t] devient [ka rɑntə].
  • Jusqu’à demain, [ʒy ska dmɛ̃] devient [ʒy ska də mẽn].
  • Germain mange du pain, [ʒɛʁ mɛ̃ mɑ̃ʒ dy pɛ̃] devient [ʒɛʁ mẽn mɑ̃ ʒə dy pẽn].

La paire [ɛ̃] / [œ̃], qui n’existe pratiquement plus en français standard, est maintenue en français méridional. Ainsi,

  • Je vais me battre à jeun ! (réplique célèbre du Comte de Guiche dans Cyrano de Bergerac), prononcé [ʒə ve mə ba tra ʒɛ̃] en français standard devient [ʒə ve mə ba tra ʒœ̃].

Une diérèse est parfois réalisée. La semi-voyelle [j] est alors précédée de la voyelle [i]. Marié [ma ʁje] en français standard devient [ma ʁi je]. On ajoute donc, comme c’est la tendance générale de l'accent méridional, une syllabe supplémentaire par rapport à la prononciation standard.

Les consonnes
Il n’existe pas de différences entre le français standard et le français méridional concernant les consonnes. Signalons quand même les phénomènes suivants :

  • Avec est souvent prononcé sans la consonne finale et avec la fermeture [ɛ] : [a vɛk] devient [a ve]. Il [il] devient [i lə]. Il parle avec l’accent de Marseille [il pa ʁla vɛk la ksɑ̃ də maʁ sɛj] devient [ i lə paʁ la ve la ksɑn də maʁ sɛ jə].
  • Mais avec peut également se prononcer en trois syllabes avec l’ajout d’un e caduc qui n’est pas orthographié : [a vɛ kə].
  • Les combinaisons consonantiques sont simplifiées : explication devient [e spli ka sjɔ̃] au lieu de [ɛk spli ka sjɔ̃] .

ACTIVITÉ 59.4
Accent méridional ? Identifiez, parmi les trois enregistrements suivants, celui dans lequel on entend un accent méridional.

A59.1 (accent 1)
A59.2 (accent 2 méridional)
A59.3 (accent 3)

ACTIVITÉ 59.5
Le site Phonologie du français contemporain, réalisés par des spécialistes de la phonologie du français, propose une grande variété d’activités à partir d’entretiens sonores réalisés auprès de francophones de tous âges et de toutes origines.

Allez sur ce lien et dans le menu déroulant, choisissez :

Provence Cote d'Azur Aix-Marseille Homme, 45 ans, 18-20 années d'étude (13b)

Écoutez attentivement la première partie de l’enregistrement et indiquez sur la transcription ci-dessous les marqueurs d’accent méridional.

E1 : Euh, j'ai quarante cinq ans donc euh, comme vous pourrez vous en apercevoir. Je fais le métier de marin de commerce. Euh je suis marié à Françoise euh.
E2 : Euh, tu f/ tu as toujours fait ce métier ?
E1 : Pratiquement, je fais ce métier depuis mille neuf cent quatre vingt un en, sans discontinuer sinon je l'ai fait un petit peu avant soixante dix neuf. J'ai arrêté euh au bout de, de trois quatre mois de euh de navigation.
E2 : C/ c'est une moto. Ça m'a fait bizarre.
E1: Et, j'ai travaillé à terre, donc dans la restauration puisque je suis cuisinier.
E2 : D'accord cuisinier. Et t'as quoi comme formation?

E1 : Comme formation, ben j'ai fait l'école hôtelière de Nice euh. Je suis de la promo soixante-seize. J'ai un B.E.P., un C.A.P. de cuisine. J'ai également fait donc un concours cuisine niçoise quand j'étais à euh, élève à Nice. J'ai terminé troisième du concours.

Précédent Suivant