LIRE ET RÉCITER UN POÈME

Objectifs d’apprentissage
Dans cette partie, vous allez :

  • &tudiez les traits caractéristiques des prosodies poétiques française et anglaise ;
  • apprendre à lire un alexandrin français en respectant ses règles de construction ;
  • reconnaître la prosodie poétique comme extension de la phonologie d’une langue.

Fiche de projet 13 - Objectifs de réalisation : "La mort des amants"

Consultez votre syllabus pour connaître la date de remise de ce travail.

  • Fiche de travail 13 en ligne ou pdf
  • réciter un sonnet de Baudelaire.

63. La prosodie poétique

Prosodie est un terme que nous utilisons depuis le début de ce cours. Il désigne, pour le français, l’ensemble des phénomènes qui découlent ou dépendent des groupes rythmiques, de la syllabation ouverte, de l’intonation, ainsi que de la durée de l'articulation des sons. La prosodie donne sa musicalité particulière à une langue. On peut la reconnaître sans connaître la langue elle-même.

La prosodie poétique, elle, étudie les mpemes phénomènes (et quelques autres) lorsqu’ils sont appliqués à la poésie, et en particulier à la poésie versifiée.

En latin, on distingue les sons longs des sons courts. Pour cette raison, la prosodie poétique latine repose en grande partie sur une alternance de syllabes longues et de syllabes courtes.

En anglais, la pésence d’un accent lexical propose (ou impose) de composer un texte poétique en jouant sur l’alternance des syllabes accentuées et non accentuées. Par exemple, le style iambique anglais donne l’alternance syllabe inaccentuée + syllabe accentuée. Exemple (tiré du site study.com) :

  .    /   .      /          .       /    .    /     .     /
What's in a name? that which we call a rose

   .    /  .    /   .      .       /         .        /
By any other name would smell as sweet;

De plus, le nombre de pieds (nous revenons sur ce terme), identique pour chaque vers, donne une régularité au poème. La scansion consiste à respecter le rythme poétique d’un poème en suivant les règles d’alternance de l’accent et la régularité dans le nombre de pieds.

Le français, lui, ne dispose pas de syllabes courtes et de syllabes longues : le système phonologique de cette langue repose sur le principe d’égalité syllabique. Il ne repose pas non plus sur le système d’accentuation lexicale.

La prosodie poétique française se construit à partir de la formation de groupes rythmiques réguliers basé sur un nombre égal de syllabes, et à l’intérieur de chaque groupe rythmique, sur une syllabation la plus fluide et régulière possible. L’art poétique de chaque culture dépend donc en grande partie des caractéristiques phonologiques de la langue de cette culture.

Précédent Suivant