Filature #038

Max est crevé. C’est même le thème de tout le film : il vient de réussir son coup de maître, peut-être le dernier (125 kilos de barres en or substituées aux douanes), et il n’a plus qu’une envie, celle de rentrer à la maison. Ce soir-là on dîne chez Bouche. De mauvaise grâce, Max accepte de suivre son partenaire Riton et les deux filles qu’ils entretiennent jusqu’au Mystific, un club où ces dernières sont danseuses légères.

À la fin du spectacle, Max surprend Josy, la maîtresse de Riton, dans les bras d’Angelo, le chef d’une bande concurrente. Plutôt que de s’en prendre à eux, il décide, pour protéger Riton, de le convaincre de quitter les lieux en même temps que lui, sans comprendre alors que sa soirée est loin d’être terminée.

Riton – « J’te raccompagne ? »

Max – « Penses-tu. T’habites à côté. J’vais pas t’faire traverser tout Paris. J’vais prendre un bahut. »

 

  • Touchez pas au grisbi, un film de Jacques Becker, d’après le roman d’Albert Simonin. Dialogues d’A. Simonin.