Filature #044

egouts

Les moments de rupture d’une filature sont souvent ceux d’une rupture de la connaissance topographique de l’espace où elle a lieu. Dans Les Misérables, Hugo fait de ces circonstances autant de retournements de situation où les identités, au lieu de s’affirmer, s’échangent et s’effondrent dans l’entre-deux spatial que constitue la limite entre le monde souterrain des égouts et celui, en surface, de l’ordre policier.

Si Javert perd de vue l’homme (il s’agit de Thénardier) qu’il file jusqu’au bord de la Seine, et comprend trop tard que ce dernier s’est engouffré dans le « corridor voûté et obscur » d’un égout, c’est par méconnaissance des rapports discrets qu’entretiennent le monde de la surface de Paris (« ville éternelle ») et celui des souterrains (« égout insondable »). Cette méconnaissance est d’autant plus vexante pour l’agent des forces de l’ordre que pour passer le seuil de cette bouche protégée par une grille, l’homme qu’il a suivi jusqu’à ce point a utilisé une clé officielle (« une clef de gouvernement ! »).

Javert avait, pour anticiper sur le risque de perdre sa cible quelque part dans les rues de la capitale, dépêché une voiture manœuvrant parallèlement à sa trajectoire selon « une stratégie irréprochable ». Non seulement cette précaution ne sert à rien, puisqu’elle ne peut s’appliquer au monde souterrain qui pourtant dispose lui-aussi de « ses rues, ses carrefours, ses places, ses impasses, ses artères et sa circulation », mais elle a pour conséquence de rendre visible la présence des deux agents à la vue des passants en cette nuit de barricades. La filature en échec se trouve exposée au regard de tout un chacun.

Thénardier n’est pas le seul homme derrière la grille fermée à clé. Jean Valjean portant Marius agonisant, après une traversée souterraine de Paris, est lui aussi, mais par l’autre sens, parvenu jusqu’à la limite pour lui infranchissable de ce seuil. Une double confusion identitaire le sauve : Thénardier ne reconnaît pas Valjean et s’imagine qu’il est un voleur assassin essayant d’échapper à la police. Il lui propose de le laisser sortir en échange de la moitié du butin. Sachant que Javert rode dans les environs, sa proposition vaut tout le contraire d’une libération. Valjean, quant à lui, reconnaît Thénardier mais ne dit mot. Il ignore que le policier qui le traque depuis des années se trouve de l’autre côté de la grille. Le devenir autre de l’ancien forçat, comparé quelques lignes plus tôt à Jésus portant sa croix, perçu ici comme un assassin, est assumé comme tel, selon le principe du consentement par le silence. « Plus Thénardier était loquace, plus Jean Valjean était muet », jusqu’à en devenir « ‘stupide’, le mot est du vieux Corneille, au point de douter que ce qu’il voyait fût réel ».

Lorsque, une fois à l’air libre, Valjean se retrouve face à Javert, il le reconnaît ; mais pas plus que Thénardier Javert n’identifie Valjean. Pour le policier, l’homme qu’il a suivi jusqu’à la grille est le même qui émerge du sous-terrain. Au lieu de garder le silence de son anonymat, ou de se faire passer pour un autre, comme quelques instants plus tôt, Valjean décide de s’identifier auprès du policier qui se dresse face à lui :

– Qui êtes-vous ?

– Moi.

Ce « moi » ne vaut plus pour n’importe quel autre. Il est pourtant, dans un premier temps, énoncé comme si évident qu’il n’a pas besoin d’être accolé à un nom. « Qui, vous ? », demande Javert. « Jean Valjean », répond alors l’ancien forçat. S’il ne « ressemble plus à lui-même », voici que revenu à la surface il reprend pourtant la place à laquelle il lui semble, à la fin, appartenir. Valjean redevient Valjean au bout d’une filature dont il n’a pourtant pas fait l’objet.

Ce jeu de permutations identitaires ne s’arrête pas là puisque Javert se transforme en individu dans lequel il ne pourra bientôt pas se reconnaître en tant qu’agent de police. Après avoir aidé Valjean à mettre Marius à l’abri, dans un geste irréfléchi, il le laisse s’échapper. Au bout de cette nuit extraordinaire, il se jette dans la Seine.

Qu’elle soit désirée ou non, rendue explicite ou pas par le narrateur, on le voit, plus que jamais, la filature offre rarement les conditions simples d’un dévoilement identitaire de ses protagonistes.

  • Victor Hugo, Les Misérables, Cinquième partie, livres 2 et 3 (1862)