29. Les liaisons interdites

Cliquer pour agrandir.

La liaison est interdite dans plusieurs cas :

1. Entre deux groupes rythmiques

  • Les amis, | X enthousiastes, | X ont‿accepté la proposition. [le za mi], [ɑ̃ tu ziast], [ɔ̃ ta kse pte la pʁo po zi tjɔ̃].

2. Entre deux segments grammaticaux importants
Entre un groupe nominal et un groupe verbal :

  • Les‿étudiants X ont‿eu raison de protester. [le ze ty djɑ̃ ɔ̃ ty ʁe zɔ̃ də pʁo te ste]

3. Après et

  • Arbres‿et X arbustes.

4. À l’intérieur d’un groupe grammatical
Après un nom, un nom propre ou un pronom personnel au singulier, à l’exception de tout:

  • François X est là. [fʁɑ̃ swa e la]
  • Ce bâtiment X est très grand. [sə ba ti mɑ̃ e tʁɛ gʁɑ̃]
  • Son nez X est petit. [sɔ̃ ne e pə ti]
  • Chacun X entend. [ʃa kɛ̃ ɑ̃ tɑ̃]

mais (exception)

  • Tout‿est bien. [tu te bjɛ]

5. Après une inversion de pronom :

  •  Sont-ils X arrivés ? [sɔ̃ ti la ʁi ve] ?
  • A-t-on X appris quelque chose ? [a tɔ̃ a pʁi kɛl kə ʃoz] ?

6. Après les adverbes interrogatifs :

  • Quand X arrive-t-on ? [kɑ̃ a ʁiv tɔ̃] ?
  • Comment X est-ce que tu t’appelles ? [ko mɑ̃ ɛs kə ty ta pɛl] ?
  • Combien X en veux-tu ? [kɔ̃ bjɛ̃ ɑ̃ vø ty] ?

mais (exceptions)

  • Comment‿allez-vous ? [ko mɑ̃ ta le vu] ?
  • Quand‿est-ce que… ? [kɑ̃ tɛs kə] ?

7. Devant des mots qui commencent par un h aspiré
Le h à l’initiale des mots français n’est jamais prononcé. Cependant, il en existe de deux sortes. Le premier h est dit muet : il n’a aucune influence sur la prononciation et autorise la liaison ou l’élision. Le second h est dit aspiré. Son effet est, pour prendre une analogie médicale, anticoagulant.

Comparez les mots suivants du premier type :

  • les‿hommes, les‿hôtels, les‿habitudes, ils‿habitent,

où les liaisons se réalisent parce que le h est muet, avec les mots du second type :

  • les X hiboux, les X haricots, les X hasards, les X Hongrois
  • où la liaison n'a pas lieu parce que le h est aspiré.

Mais comment savoir si le h est aspiré ou muet ? En règle générale, les mots qui contiennent un h muet sont d’origine latine (hommes, hôtels, habitudes), alors que les mots qui contiennent un h aspiré (hiboux, haricots, hasards) sont d’origine germanique. Quand ils sont enfants, les Français apprennent s’il faut ou pas faire la liaison en même temps qu’ils apprennent le mot. Les adultes n’hésitent pas à les corriger quand ils font une erreur (« on ne dit pas les zaricots, on dit les haricots »).

Notez une exception de taille : héros possède un h aspiré ; on dit [le e ro] (les héros) et non [le ze ro] (les zéros). Mais dans héroïne, féminin de héros, on dit : [le ze ro in] (les héroïnes), et si héroïsmeest au pluriel, on fera aussi la liaison.

C’est bon à savoir : une question de timing

Comment expliquer historiquement la différence de comportement du h initial des mots d'origine latine et des mots d'origine germanique ? La réponse est relativement simple. C'est une question de "timing" ! Dès le Ier siècle, le h initial du latin n'est plus prononcé. Il ne l'est donc pas en français médiéval. Les mots d'origine germanique arrivent, eux, au Vème siècle et contrairement au latin, le h initial est prononcé. Au Moyen Âge, il était donc normal d'écrire ome et eure pour homme et heure (d'origine latine), et hache, honte, heaume (d'origine germanique). Au XIIIe siècle, quelques copistes, pour souligner une parenté de prestige avec le latin classique, rétablissent la lettre h et ce changement est resté dans l'orthographe actuelle. Le h aspiré des mots d'origine germanique est prononcé jusqu'au XVIIe siècle. À partir de cette période, il disparait, mais continue d'empêcher la liaison. D'après Laurence Hélix, Histoire de la langue française (p.129).

8. Devant les mots étrangers

  • les X week-ends, les X watts, les X Yankees.

ACTIVITÉ 29.1
Liaison obligatoire ou interdite ? Faites la transcription des phrases suivantes.

  • Ah, les hommes !
  • Ah, les Hongrois !
  • Ah, les héros !
  • Ah, les héroïnes !
  • Ils habitent à Paris.
  • Mes cousins habitent à Paris.
  • Dans une heure, ils iront chez elle.
  • Dans une heure, ils iront chez Annie.
  • Comprend-il l’explication ?
  • C’est très intéressant.
  • Il a bu deux whiskies.
  • Les Yankees ont encore perdu leur match.

ACTIVITÉ 29.2
Liaison obligatoire ou interdite ? Faites la transcription des phrases suivantes.

  • Trois Indiens de Bombay sont allés chez Amina.
  • Qui sont ces architectes ayant conçu ces horreurs ?
  • Chez elle, les hommes sont aimables.
  • Ces gros arbres ne sont pas encore très hauts.
  • Entre lui et elle, nous ignorons qui est le plus intelligent.
  • Ces Haïtiens ont attendu leur avion pendant huit heures.
  • Les hommes ont effectué des achats.

ACTIVITÉ 29.3
Lisez ce texte en respectant les liaisons (obligatoires et facultatives).

Chers amis,

Je vous écris pour vous dire que je suis heureuse. Le moment est arrivé : mon petit ami m’a enfin demandé en mariage après neuf ans d’amitié, trois ans d’amour, des hésitations sans arrêt. Hier, pour mon anniversaire, nous étions au restaurant Chez Anne. Vers huit heures, au dessert, il m’a dit : « Mon amour, je suis très amoureux. Veux-tu m’épouser ? ». J’ai répondu « Mon homme ! mais oui ! » Nous irons à Venise dans onze jours, dans un petit hôtel romantique. Trois ans qu’il hésitait !

Votre amie,

Jessica

Précédent Suivant